Affiner la recherche

Sous cette rubrique vous trouverez tous les produits utiles pour l'eau-forte et la lithographie (Plaque de métal, encre, vernis eau-forte, rouleaux encreurs, presses).


8,20 €
dès  21,20 €
9,70 €
dès  14,60 €
dès  4,15 €
dès  3,60 €
dès  3,25 €

La lithographie est une technique d'impression inventée par Aloys Senefelder en 1799 à Munich en Allemagne. C'est un procédé de gravure chimique pratiqué en creux et en relief.

Au XXème siècle cette technique a été largement utilisée pour la presse et l'Art publicitaire.

La pierre lithographique est une pierre calcaire naturelle qui se ponce facilement pour offrir une surface lisse prête à être gravée. 

Le procédé de lithographie se découpe en plusieurs étapes successives.

Dans un premier temps il est nécessaire d'avoir une pierre parfaitement propre, humide et lisse afin d'y tracer un dessin. Il est tout à fait possible d'utiliser un papier transfert avant de tracer les traits définitifs.

Ensuite, le graveur trace son oeuvre à l'envers à l'aide d'un corps gras ou résineux (type encre ou crayon gras). Les outils les plus adaptés sont souvent les pinceaux et les plumes selon le motif exécuté.

Une fois le dessin terminé, le graveur recouvre la pierre d'acide, de gomme arabique, de talc... selon la méthode choisie.

Lorsque le graveur passera le rouleau encreur, la couleur se fixera uniquement sur les parties graissées de l'oeuvre, c'est-à-dire le dessin. 

Enfin, il ne reste plus qu'à presser une feuille de papier contre la pierre pour imprimer le motif.

La gravure à l'eau forte est une technique utilisée depuis le XVème siècle. 

La gravure à l'eau forte est une technique de gravure chimique, qui s'effectue sur une plaque cuivre à l'aide d'acide.  L'eau forte désigne en réalité l'acide nitrique utilisée par les graveurs de l'époque.

Les étapes principales de la gravure à l'eau forte sont les suivantes :

Le graveur commence en préparant sa  plaque de cuivre en arrondissant les bords, en enlevant les traces d'oxydation et en la dégraissant.

Il recouvre la plaque de vernis, le plus uniformément possible. Puis procède à l'enfumage.

Puis, il trace son dessin sur le vernis. Une fois le motif terminé, il délimite les zones des plus foncées aux plus claires. Les zones les plus foncées sont celles qui seront gravées en premières et qui passeront donc le plus de temps dans l'acide.

Une fois la plaque sèche le graveur procède au dévernissage. La plaque est prête à être encrée et pressées !

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. Merci de cliquer sur „OK“ pour acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

 

OK